Logo demislegrec.com Iqbal

presentation actus biographie discographie paroles interview galerie Suggérez moi ! Livre d'or liens



Iqbal n’a que 12 ans mais il travaille depuis longtemps
Vendu pour quelques francs comme un esclave par ses parents
Il fait de beaux tapis, le jour la nuit des heures durant
Qui seront très jolis dans les salons de l’occident

Iqbal a la fraîcheur et l’innocence
Même si au fond des yeux
Il retient ses larmes d’argent
Il rêve en travaillant qu’il quittera le Pakistan
Qu’il ira à vélo pour être libre comme le vent

Il sait qu’un jour viendra on lui rendra sa liberté

Il sait qu’il ne mourra pas enchaîné
Il sait qu’un jour viendra on lui rendra sa liberté
Avant qu’il ne meurt épuisé sur le métier
Il sait qu’un jour viendra on lui rendra sa liberté
Il sait qu’il ne mourra pas enchaîné
Il sait qu’un jour viendra on lui rendra sa liberté
Avant qu’il ne meurt épuisé sur le métier

Iqbal a rencontré un jour un homme très différent
Qui craignait pour la vie et l’avenir de ces enfants
Comme s’il était un grand Iqbal a parlé des truands
Devant des salles entières il a plaidé pour les enfants
Il a dit simplement des mots qui nous glaçaient le sang
Sans peur le poing serré il avait le cœur innocent
Iqbal est reparti vois les enfants du Pakistan
Un jour sur son vélo le destin le tuera sûr’ment

Il sait qu’un jour viendra on lui rendra sa liberté


Il sait qu’il ne mourra pas enchaîné
Il sait qu’un jour viendra on lui rendra sa liberté
Avant qu’il ne meurt épuisé sur le métier
Il sait qu’un jour viendra on lui rendra sa liberté
Il sait qu’il ne mourra pas enchaîné
Il sait qu’un jour viendra on lui rendra sa liberté
Avant qu’il ne meurt épuisé sur le métier

 

paroles : Ifigenia Gionnopoulou

Musique : Mando

Adaptation française : Sophie Koraz